Combined Shape
Combined Shape

Fenêtre isolante : comment ça marche ?

Tout le monde attend d’une nouvelle fenêtre qu’elle ait des qualités de fenêtre isolante. C’est ce qui justifie en majeure partie son remplacement, avec à la clef de belles économies d’énergie. Mais quels sont précisément les critères qui rentrent en ligne de compte ?
Conseils - 3 min de lecture

Pour faire simple…

Pour faire simple, la performance énergétique d’une fenêtre dans sa globalité (vitrages, châssis, matériau utilisé) dépend de sa capacité à avoir un coefficient de transmission thermique le plus faible possible. Plus ce coefficient est faible, moins le froid venu de l’extérieur « rentre » dans l’habitation et à l’inverse, moins le chaud de l’intérieur « sort » de l’habitation. C’est la règle de base d’une fenêtre isolante. Ce coefficient de transmission thermique est appelé Uw et s’exprime en Watt / M².K., avec une température en Kelvin.
On considère qu’il commence à être satisfaisant s’il est inférieur 1,4 Watt / M².K.

Kelvin / Celsius et froid absolu

Le Kelvin est l’unité internationale de température. Sa correspondance avec nos degrés Celsius est simple : le Kelvin démarre au plus bas de la température exprimée en degré Celsius, qu’on appelle le froid absolu.


0 Kelvin = – 273,15° Celsius


Par exemple, 310,15 Kelvin = (310-273,15) = 37° Celsius. Ainsi, on pourra dire et c’est plus chic « Chéri, tu n’as pas de fièvre, tu as 310 Kelvin ! »

Et pour faire un peu plus compliqué

Le coefficient de transmission thermique Uw est égal à la somme de :

  • Uw = Uf + Ug + ψg. Tous sont exprimés en Watt / M².K., avec une température exprimée en Kelvin.
  • Ug : c’est le plus important, c’est le coefficient de déperdition du vitrage. Car c’est bien le vitrage qui occupe la surface la plus importante sur une fenêtre. Couramment, Ug évolue entre 1,0 et 1,4 Watt / M².K. pour des double vitrages.
  • Uf : c’est le coefficient de déperdition du profilé (le châssis de la fenêtre), bois, alu ou PVC.
  • Ψg : c’est le coefficient de déperdition linéique du bord de vitrage, l’endroit où s’établit le fameux pont thermique. En fonction des techniques mises en œuvre pour limiter ce pont thermique, sa valeur évolue entre 0,01 et 0,11 Watt / M².K.

Pont thermique ?

Un pont thermique, c’est un élément de construction amenant à une rupture de l’isolation vis-à-vis de l’extérieur. En hiver, cet élément transmet le froid de l’extérieur à l’intérieur. En dehors de la déperdition de chaleur, le contact de l’air avec cette zone froide entraîne condensation, humidité et moisissures.

Le plus important pour une fenêtre isolante : le coefficient Uw

Ce qu’il faut retenir de ces formules savantes, c’est qu’une fenêtre isolante n’est pas que le fruit d’un double vitrage ou triple vitrage de qualité : il doit être associé à un châssis de qualité. Son épaisseur est un facteur logique d’isolation. Son matériau également : le bois et le pvc sont réputés bien isolants. L’aluminium aussi, lorsqu’il possède en son cœur des couches d’isolants contribuant à sa performance. C’est donc le coefficient Uw qui doit être comparé lors du choix de vos menuiseries.

Quelles conséquentes concrètes en termes d’économie d’énergie ?

L’UFME, l’Union des Fabricants de Menuiseries a réalisé un comparatif de performance énergétique sur les bases suivantes, pour évaluer les bénéfices d’une meilleure fenêtre isolante :

  • Un logement avec 8 fenêtres
  • Un écart de température de 10° Celsius entre intérieur et extérieur
  • Des fenêtres d’une surface moyenne de 2,10 m² (1,40 m x 1,50 m)
  • Un kWh à 0,1558 € (tarif au 20/10/2021)

 

 

Par fenêtre, en remplacement d’un simple vitrage des années 60-70

Nouvelle fenêtre avec un
Gain énergétique (kWh / an)
Gain économique par an
Uw = 1,4
846
132 €
Uw = 1,2
883
138 €

Pour tout le logement, en remplacement d’un simple vitrage des années 60-70

Nouvelle fenêtre avec un
Gain énergétique (kWh / an)
Gain économique par an
Uw = 1,4
6 768
1 054 €
Uw = 1,2
7 064
1 101 €

Par fenêtre, en remplacement d’un simple vitrage des années 80-90

Nouvelle fenêtre avec un
Gain énergétique (kWh / an)
Gain économique par an
Uw = 1,4
368
57 €
Uw = 1,2
405
63 €

Pour tout le logement, en remplacement d’un simple vitrage des années 80-90

Nouvelle fenêtre avec un
Gain énergétique (kWh / an)
Gain économique par an
Uw = 1,4
2 944
459 €
Uw = 1,2
3 240
505 €

Retrouvez ici les sources de ce tableau comparatif.

Partagez cet article

Articles connexes

Conseils

5 min de lecture

Rénovation fenêtres : les bonnes questions à se poser

C’est décidé. Vous allez entreprendre les travaux que vous envisagiez depuis un moment. Le moment est venu pour être vraiment bien. La maison va conserver tout son charme… mais en mieux ! Entre désirs et raison, 12 bonnes questions à …
Conseils

3 min de lecture

Aluminium ? Quel avantage fenêtre alu ?

En matière de menuiseries et de rénovation de fenêtres, le choix s’offre à vous entre bois, PVC et aluminium. En particulier, quel avantage fenêtre alu ? Voici les avantages et inconvénients en menuiserie du matériau aluminium en lui-même, ses conditions …
Conseils

4 min de lecture

Pourquoi choisir des fenêtres en bois ?

Si les fenêtres en aluminium ou PVC ont la part belle depuis quelques années, les fenêtres en bois ne sont pas en reste et connaissent même un regain de popularité. Et pour cause, ces belles fenêtres conçues avec des matériaux …