Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Combined Shape
Combined Shape

Passoires thermiques : comprendre, identifier et rénover

Votre logement est mal isolé ? On dénombre aujourd’hui plus de 5 millions de logements énergivores en France. Vous pensez habiter une de ces passoires thermiques ? Voici comment cerner ses besoins pour envisager les rénovations nécessaires.
Conseils - 4 min de lecture
Passoire thermique

Qu’est-ce que les passoires thermiques ?

Le terme de passoires thermiques, aussi appelées passoires énergétiques, désigne les logements énergivores, autrement dit des logements très mal isolés et qui consomment du chauffage de manière excessive. Inévitablement,  elles possèdent par conséquent un mauvais DPE (Diagnostic de Performance Energétique), étiqueté F ou G.
Le DPE dont la note va de A (très bien) à G (très mauvais), sert à définir le seuil de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre d’un logement.
Les critères pris en compte sont l’isolation, les fenêtres et ouvertures en général et enfin le système de chauffage, mais aussi la consommation d’énergie au global avec l’eau chaude, l’éclairage et la ventilation. À noter :  les passoires thermiques ne sont pas forcément considérées comme des logements insalubres. Retrouvez ici des informations détaillés sur le DPE du Ministère de l’Economie.

DPE - Passoires thermiques
Exemple de DPE

Les passoires thermiques : où se situent-elles ?

Le secteur du bâtiment représente la plus grosse part de consommation énergétique en France (44%), devant les transports avec des émissions de 123 millions de tonnes de CO2 par an. Les bâtiments les plus énergivores – dits passoires thermiques – sont aujourd’hui une vraie préoccupation dans la lutte contre le réchauffement climatique ainsi qu’en termes d’augmentation des charges de chauffage.

Parmi les plus touchés, on retrouve principalement les anciens bâtiments antérieurs à 1975, particulièrement en zone rurale, équipés d’un système de chauffage vétuste et d’une isolation rudimentaire voire absente.

Souvent, ces logements n’ont pas été soumis aux premières règlementations sur l’isolation et ont conservé des matériaux très peu isolants. Les normes énergétiques devenant de plus en plus strictes pour les nouveaux bâtiments, le grand défi d’aujourd’hui est de procéder massivement à la rénovation des passoires thermiques pour améliorer leur efficacité énergétique et alléger les factures des occupants.

Comment savoir si votre habitation fait partie des passoires thermiques ?

Sans faire réaliser de DPE et sauf  à ce que la situation saute vraiment aux yeux, voici quelques indicateurs pour évaluer vous-même votre performance thermique :

  • Vos factures d’énergie sont très élevées (rapportées à la taille de votre logement)
  • Vous possédez des fenêtres anciennes et à simple vitrage
  • Vous avez souvent froid chez vous malgré le chauffage allumé 
  • En inspectant le grenier (une trappe d’accès est toujours présente), le plancher du grenier ou les murs de la toiture ne sont pas isolés
  • Votre logement est humide : vous remarquez de la condensation sur les vitres, des auréoles sur les murs, de la peinture qui s’écaille…

L’ennemi numéro 1 : une mauvaise isolation

La problématique des passoires thermiques est essentiellement liée à une isolation thermique défectueuse. Selon l’ADEME, les causes principales d’une mauvaise isolation viennent des déperditions de chaleur au niveau :

  • Du toit : 30%
  • Des murs : 25%
  • Des fuites d’air et du renouvellement de l’air (cheminées, hottes, serrures…) : 20%
  • Des fenêtres : 15%
  • Du plancher bas (absence d’isolation du sol: 10%

 

Rénover : une nécessité, favorisée par les mesures gouvernementales

Des règles pour la rénovation énergétique sont régulièrement mises en oeuvre pour s’inscrire dans un processus de transition énergétique. Depuis le 1er janvier 2023 en France, le seuil maximal de consommation d’énergie annuelle finale d’un logement est fixé à 450 kWh/m2. Supérieur ou égal à cette valeur, un logement ne peut pas être qualifié de « décent » selon le gouvernement.

 

Pour les logements à usage locatif
Un logement (classé F ou G) qui dépasse ce seuil de réglementation ne peux plus être proposé sur le parc locatif. À cette occasion et depuis le 1er janvier 2023, les bailleurs souhaitant signer, renouveler ou reconduire un contrat doivent effectuer un diagnostic de performance énergétique et réaliser les travaux de rénovation nécessaires.

 

En cas de vente du logement

Depuis le 1er avril 2023, avant la mise en vente d’un bien classé F ou G au DPE, les propriétaires doivent obligatoirement effectuer un audit énergétique afin de proposer des solutions de rénovation pour améliorer le classement énergétique de leur(s) bien(s).

 

Ces mesures gouvernementales vont se durcir de plus en plus dans les années à venir pour inciter les propriétaires à effectuer la rénovation énergétique de leur logement.

Pour mettre en location, renouveler ou reconduire un contrat, les logements devront :

  • Être classés A, B, C, D, E ou F à partir du 1er janvier 2025
  • Être classés A, B, C, D ou E à partir du 1er janvier 2028
  • Être classés A, B, C ou D à partir du 1er janvier 2034

Contrairement à la location, il n’existe pas pour l’instant d’interdiction de vendre un bien classé F ou G.

Passoires thermiques : audit énergétique

Les aides financières 2023 pour les rénovations énergétiques

Consultez notre article sur les dispositifs mis en place pour financer des travaux de rénovations énergétiques :

QUELLES AIDES a la RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE avec UNE INSTALLATION PAR UN PROFESSIONNEL ?

À noter que certaines aides ont récemment évolué :

Depuis le 1er février 2023

  • Le forfait « rénovation globale » a augmenté pour les ménages à revenus intermédiaires (de 7 000 à 10 000 €) et aisés (de 3 500 à 5 000 €)
  • Les primes pour l’installation de VMC double flux et de poêles à granulés ont diminués de 500 € pour les ménages modestes et très modestes

 

Depuis le 1er avril 2023

  • Fin de la bonification de 1 000 € supplémentaire pour les forfaits Energies Renouvelables (PAC, solaire thermique, chaudière bois…)
  • Fin de l’aide sur certains projets d’isolation destinés aux ménages aisés : aménagement de combles, isolation des toits-terrasses, isolation de murs…
  • Exclusion des dispositifs de chauffage fonctionnant principalement aux énergies fossiles 

Nos conseils de rénovation pour les ouvertures

Vous souhaitez améliorer votre performance énergétique ? Vous souhaitez agir sur vos portes et fenêtres, qui font partie des  leviers importants en matière de performance thermique et de salubrité de l’habitat ? 

  • Misez sur des portes et fenêtres isolantes de qualité fabriquées à l’aide de matériaux à haute performance thermique comme l’aluminium, le bois et le PVC, associés à des doubles ou triples vitrages pour gagner en économie d’énergie. Pensez également aux portes d’entrée dont les déperditions peuvent être importantes.
    Consultez ici notre gamme de fenêtres et de portes
  • Si votre habitat n’en possède, les volets sont également un élément déterminant de sa performance énergétique. L’installation de volets roulants électriques assure à la fois une meilleure isolation et une fermeture simplifiée au jour le jour !
    Consultez ici notre gamme de volets roulants

Vous envisagez une rénovation ecologique ?

Partagez cet article

Articles connexes

fenêtre alu couleur
Conseils

3 min de lecture

Fenêtre alu couleur : la couleur dans tous ses états

Une fenêtre alu couleur et sur-mesure, bien-sûr, c’est possible ! ET dans de nombreuses couleurs, pour les menuiseries, les volets, la porte et même la porte de garage. Tour d’horizon de toutes les combinaisons couleur possibles en alu. …
baie vitrée à galandage
Conseils

4 min de lecture

Quel est l’intérêt d’une baie vitrée à galandage ? 

Une baie vitrée à galandage, dont le principe peut aussi s’appliquer à une fenêtre ou à une porte coulissante, permet la dissimulation de la menuiserie lorsqu’elle est en position ouverte, dans la paroi adjacente. Cette configuration présente de nombreux avantages …
double-vitrage
Conseils

5 min de lecture

Comment choisir votre fenêtre double-vitrage ?

Quelle soit en bois, en aluminium ou en PVC, la qualité d’une fenêtre ou d’une baie vitrée dépend largement des caractéristiques de son vitrage. Quasiment toutes les fenêtres en rénovation ou en construction neuve sont désormais en double-vitrage. Quelles sont …